Partager sur Facebook Partager sur Twitter Télécharger la version (pdf)

Soins de fin de vie pour les patients atteints d’un cancer à un stade avancé

Si vous souffrez de cancer et que vous avez essayé plusieurs traitements sans succès, il peut être très difficile de décider à quel moment cesser les traitements.

Quand faut-il cesser le traitement contre le cancer?

Si vous êtes atteint d’un cancer et que vous avez essayé de nombreux traitements sans succès, il peut être très difficile de savoir quand cesser le traitement. Parfois, malgré les meilleurs soins, le cancer continue de se propager. Même si la situation est difficile à accepter, la meilleure chose à faire à ce moment pourrait être de cesser le traitement contre le cancer. Vous devriez, à la place, demander de recevoir des soins qui assurent votre confort et des traitements antidouleur.

Ce feuillet vous explique à quel moment vous devriez cesser le traitement et vous concentrer sur les soins de fin de vie. Vous pouvez utiliser cette information pour dialoguer avec votre médecin au sujet de vos options afin de choisir les meilleurs soins pour vous.

Le premier traitement contre le cancer est souvent le plus efficace.

Lorsqu’on traite une tumeur pour la première fois, on peut espérer que le traitement détruise les cellules cancéreuses et les empêche de revenir. Si votre tumeur continue de se développer malgré le traitement, ce dernier a moins de chance d’agir.

Cela est particulièrement vrai pour des cancers à tumeur solide, comme le cancer du sein, du côlon et du poumon et comme le sarcome. Les médecins connaissent bien la façon dont ces cancers croissent ou diminuent avec le temps; ils savent comment ils répondent au traitement. Ils ont constaté que l’enchaînement des traitements offre généralement un avantage minime, voire nul.

À quel moment faut-il penser à cesser le traitement contre le cancer?

Si vous avez déjà reçu trois traitements différents et que votre cancer a grossi ou qu’il s’est répandu, habituellement, un autre traitement ne vous aidera pas à vous sentir mieux et n’augmentera pas vos chances de vivre plus longtemps. Au contraire, un traitement additionnel pourrait occasionner de graves effets secondaires qui pourraient abréger votre vie et réduire la qualité du temps qu’il vous reste.

Pourtant, beaucoup de gens atteints d’un cancer avancé continuent les traitements de chimiothérapie, même s’ils n’ont, pour ainsi dire, aucune chance de les aider. Ces personnes sont ainsi exposées à des souffrances inutiles.

Comment savoir qu’il est temps de cesser le traitement?

Il n’est pas facile pour le patient, ses aidants et le médecin de parler d’arrêt du traitement contre le cancer et de se concentrer sur les soins de fin de vie. Votre médecin pourrait le mentionner, mais il arrive que vous deviez entamer la discussion. Votre médecin devrait vous donner des réponses claires aux questions que vous lui posez.

Vous devez comprendre à quel point votre cancer est avancé. Demandez à votre médecin quel est le stade de votre cancer et dans quelle mesure il s’est répandu. Informez-vous sur votre pronostic ou sur le temps qu’il vous reste à vivre. Personne ne peut le dire avec précision, mais votre médecin devrait généralement être en mesure de vous donner une idée de votre espérance de vie en mois ou en années.

Vous devez savoir si la poursuite du traitement contre votre cancer vous aidera à vivre plus longtemps. Demandez à votre médecin de vous expliquer les risques et les bienfaits de tout traitement. Lutter contre le cancer n’est peut-être plus la meilleure chose à faire pour vous.

S’il n’y a plus de traitement connu et que vous souhaitez continuer avec d’autres options, vous êtes peut-être admissible à un essai clinique. Les essais cliniques offrent de nouveaux traitements expérimentaux. Demandez à votre médecin si vous êtes admissible à un essai clinique ou consultez le site.

À n’importe quel moment durant votre traitement, vous pouvez obtenir un soulagement de vos symptômes et améliorer votre qualité de vie. On parle alors de soins palliatifs. Ces soins sont souvent importants pendant un traitement contre le cancer. Si vous décidez de cesser votre traitement contre le cancer, c’est le moment d’accorder plus d’attention aux soins palliatifs.

Les soins palliatifs améliorent la qualité de vie.

Ils représentent un niveau de soutien supplémentaire pour vous aider, vous et vos proches, à vivre avec le cancer. Les soins palliatifs ne traitent pas le cancer, mais ils contribuent à soulager la douleur et d’autres symptômes. Ils vous aident, vous et vos proches, à tirer le maximum du temps qu’il vous reste ensemble.

Les soins palliatifs donnent accès à du soutien, que ce soit au plan physique, émotionnel ou spirituel. Vous pouvez ainsi obtenir de l’aide pour soulager la douleur, la fatigue, l’anxiété, l’essoufflement, les nausées et la dépression. Dans certains cas, le médecin peut fournir les soins palliatifs. Parfois, une équipe spécialisée en soins palliatifs peut travailler avec vous et votre médecin pour vous offrir les soins et les services particuliers dont vous avez besoin. Par exemple, une radiothérapie palliative pourrait être appropriée, même si une approche thérapeutique non active a été adoptée pour traiter des symptômes tels que la douleur. Informez-vous auprès de votre oncologue ou de votre équipe de soins palliatifs pour savoir s’il s’agit d’une option qui vous convient.

Les services de soins palliatifs peuvent être fournis à votre domicile, dans un établissement de soins palliatifs ou à l’hôpital. Ces services incluent :


Votre médecin est là pour répondre à vos questions.

Faites savoir à votre médecin de quels renseignements additionnels vous avez besoin au sujet de votre cancer et à quel moment vous êtes prêt à parler de soins de fin de vie.

Questions à poser à votre médecin :

Si vous souhaitez en savoir davantage au sujet des soins palliatifs :