Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Guides pratiques

Trousse à outils : Pourquoi deux produits quand un seul suffit?

Au Centre des sciences de la santé Sunnybrook à Toronto, 78% des transfusions hospitalières sont faites avec une seule unité de sang, en comparaison avec les 25 à 37% identifiés dans un récent audit provincial sur la transfusion. Comment ces résultats on-t-il été obtenu? Des lignes directrices institutionnelles ont été adoptées par le Comité consultatif médical recommandant la transfusion d’une seule unité de sang à la fois, chez les patients non hémorragiques. Des ordonnances de transfusion pré-imprimées ont été mises en œuvre pour rappeler aux prescripteurs les lignes directrices au moment de la prescription. Les ordonnances de transfusion chez les patients non hémorragiques sont contrôlées prospectivement par les technologistes de laboratoire de la banque de sang afin de s’assurer que l’ordonnance de transfusion est appropriée. Enfin, les médecins de médecine transfusionnelle sont disponibles pour de plus amples consultations et font également de la formation médicale. Cette approche multidimensionnelle a abouti à une pratique soutenue de transfusion à une seule unité de sang chez les patients non hémorragiques.

Entre juillet 2014 et juin 2015, l’approche a été mise en œuvre au Lakeridge Health, un grand hôpital communautaire du sud de l’Ontario. Au cours de cette période, l’hôpital a réalisé un taux moyen de transfusions de globules rouges par 100 jours d’hospitalisation de 3,71, soit une diminution de 31% par rapport à l’année précédente.

La trousse à outils Pourquoi deux produits quand un seul suffit? contient les ingrédients clés de leur approche.

Téléchargez la trousse d’outils
Retour à la page Perspectives