Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Points de vue

Les antibiotiques ne viendront pas à bout du rhume

par : Dre Olivia Ostrow et Dre Janet Reynolds

Un éditorial d'opinion sur comment les antibiotiques ne viendront pas à bout du rhume.

Le temps froid est à nos portes, et avec lui arrive la saison du rhume et de la grippe. Après deux ans, ou presque, de lutte contre la COVID-19, le retour des enfants dans les écoles, les garderies et les gymnases et arénas est plus que bienvenu. Toutefois, avec l’assouplissement des restrictions et l’intensification des contacts sociaux, on observe une propagation accrue des habituels virus respiratoires saisonniers.

Ces virus, qui circulent en même temps que la COVID-19, provoquent chez l’enfant de la toux et des symptômes du rhume comme la fièvre, la congestion et le mal de gorge. Bien qu’un rhume occasionnel soit tout à fait normal pour un enfant, le contexte actuel fait en sorte que ces maladies sont liées au stress, à l’anxiété et aux difficultés, et ajoutent au fardeau des familles.

Un enfant qui éprouve des symptômes du rhume et de la grippe devra souvent être gardé à la maison loin de l’école, de la garderie et d’autres activités, puis emmené dans une clinique pour y subir un test de dépistage de la COVID-19. Les parents pourraient aussi devoir passer des nuits blanches à s’occuper de leur enfant malade, en plus de jongler avec leurs obligations personnelles et professionnelles.

Et pour beaucoup, l’épreuve se poursuit malgré un test de COVID-19 négatif.

Chez les enfants, il n’est pas rare que les virus respiratoires continuent d’alimenter les symptômes de rhume pendant des jours, voire des semaines. De plus, en raison de la pandémie de COVID-19, il peut être difficile d’obtenir les soins médicaux nécessaires en personne.

Des parents sont même prêts à attendre de longues heures au service des urgences lorsqu’ils n’arrivent pas à avoir une consultation en personne auprès de leur fournisseur habituel de soins de santé, une expérience qui peut s’avérer stressante pour le parent comme pour l’enfant. En outre, ce phénomène a pour effet d’allonger le temps d’attente pour ceux qui ont réellement besoin de soins d’urgence.

Il est possible que certains parents demandent au médecin de prescrire un antibiotique pour leur enfant en pensant qu’il s’agit d’une solution pour éliminer rapidement la fièvre, la toux et les autres symptômes. Malheureusement, les antibiotiques s’attaquent seulement aux infections bactériennes et n’ont aucun effet sur les virus respiratoires. Même que l’administration non justifiée d’un antibiotique peut être dangereuse pour l’enfant et entraîner des effets indésirables comme des maux d’estomac et de la diarrhée.

Soulignons également que l’utilisation injustifiée d’antibiotiques peut nuire à leur action plus tard, lorsqu’ils seront réellement nécessaires.

Bien que la pandémie ait compliqué les choses – tout enfant ayant des symptômes viraux, comme une toux isolée, doit éviter de fréquenter l’école et d’autres endroits jusqu’à leur disparition complète –, le recours aux antibiotiques n’est pas une solution.

Il faut aussi savoir que les sirops et les médicaments contre le rhume et la grippe en vente libre sont habituellement inefficaces, en plus d’être déconseillés chez les enfants de moins de cinq ans.

En réalité, il n’existe pas de remède miracle pour éliminer les symptômes du rhume et de la grippe. De façon générale, ceux-ci diminuent et disparaissent d’eux-mêmes grâce à des traitements de soutien : se reposer, boire beaucoup et contrôler la fièvre et la douleur grâce à des médicaments en vente libre.

En tant que fournisseurs de soins de santé, nous souhaitons aussi que les symptômes du rhume chez l’enfant soient aussi brefs que possible. Il est donc important que son carnet de vaccination soit à jour et, s’il a au moins six mois, qu’il reçoive le vaccin annuel contre la grippe. Cela n’empêchera pas les infections occasionnelles aux virus respiratoires, tout à fait normales chez l’enfant. Pour venir à bout des symptômes du rhume et de la grippe, le temps et la patience sont les meilleurs remèdes.

Si vous avez des inquiétudes concernant les symptômes de votre enfant, parlez-en à votre fournisseur de soins de santé qui pourra vous donner un diagnostic clair et des conseils qui aideront votre enfant à mieux se porter durant la saison du rhume et de la grippe.

Dre Olivia Ostrow est urgentologue pédiatrique à l’Hôpital pour enfants malades, directrice associée du Centre pour l’amélioration de la qualité des soins et la sécurité des patients, et professeure adjointe au département de pédiatrie de l’Université de Toronto.

Dre Janet Reynolds est médecin de famille à Calgary, en Alberta, et directrice médicale du cabinet de médecine familiale Crowfoot Village.

Cet article a d’abord été publié dans quoimedica.com publié le 10 novembre 2021.

Retour à la page Perspectives