Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Guides pratiques

Trousse à outils : Dites non aux radiographies

Les services d’urgence généraux et pédiatriques examinent très fréquemment des enfants ayant subi une blessure à la cheville. La grande majorité des lésions posent un faible risque : blessures des tissus mous (c.-à-d. des entorses) ou fractures sans importance clinique qui guérissent sans intervention particulière ni suivi orthopédique.

Une approche commune pour enquêter sur les blessures de la cheville est d’obtenir une radiographie à rechercher une fracture. Néanmoins, la recherche menée par la Dre Kathy Boutis (médecin urgentiste, scientifique principale à l’Hôpital pour enfants malades) sur la règle pour les blessures la cheville à faible risque (Low-Risk Ankle Rule, ou LRAR) est solidement fondée et montre que les radiographies peuvent être réduits sans manquer des blessures cliniquement importantes.

Depuis 2016, l’initiative de Choisir avec soin de SickKids a mené une campagne pour réduire les radiographies inutiles de la cheville. Avec un programme concerté de sensibilisation et la modification du flux de travail avec les dossiers médicaux électroniques (DME) existants, il y avait une réduction durablement le recours à l’imagerie pour les blessures à la cheville à faible risque.

La trousse à outils, Dites non aux radiographies, contient les ingrédients clés de l’approche de SickKids pour réduire l’imagerie à la cheville à faible risque inutile.

Téléchargez la trousse d’outils
Retour à la page Perspectives