Partager sur Facebook Partager sur Twitter Télécharger la version (pdf)

Les analgésiques : Que faire si vous avez des problèmes cardiaques ou une maladie rénale?

Lorsque les personnes éprouvent de la douleur, elles prennent souvent des analgésiques appelés AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens). Mais si vous souffrez d’hypertension artérielle, d’insuffisance cardiaque ou d’insuffisance rénale, vous ne devriez pas prendre d’AINS.

Souvent, lorsqu’on ressent de la douleur, on prend des analgésiques appelés AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) comme:

Les AINS aident à soulager la douleur et l’inflammation. Cependant, si vous souffrez d’hypertension, d’insuffisance cardiaque ou d’insuffisance rénale, vous devriez éviter de prendre ce type de médicament et tout produits qui en contiennent.

Voici pourquoi :

Les AINS font augmenter la tension artérielle.

Les AINS peuvent causer l’hypertension et, si vous en souffrez déjà, ils peuvent l’aggraver, augmentant ainsi vos risques de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Les AINS peuvent aussi empêcher certains médicaments anhypertensifs de bien fonctionner. Ils peuvent interagir avec :

Les AINS nuisent au fonctionnement de votre cœur et de vos reins.

À long terme, l’utilisation d’AINS peut causer une rétention d’eau dans le corps, ce qui peut aggraver les symptômes d’insuffisance cardiaque comme l’essoufflement, l’œdème des chevilles et un rythme cardiaque rapide ou irrégulier. Les AINS peuvent aussi nuire au bon fonctionnement des reins, ce qui représente un danger pour les personnes qui souffrent déjà d’insuffisance rénale.

Quels analgésiques pouvez-vous utiliser si vous êtes atteint d’une maladie rénale ou cardiaque?

Il n’y a pas de réponse universelle. Le meilleur analgésique à utiliser dépend de vos problèmes de santé et des autres médicaments que vous prenez. Informez votre médecin de tous les médicaments d’ordonnance, médicaments en vente libre et plantes médicinales que vous prenez.

L’acétaminophène en vente libre (Tylenol et générique) est souvent la meilleure option pour les personnes atteintes d’hypertension, d’insuffisance cardiaque ou de problèmes rénaux.


Le soulagement de la douleur sans médicaments :

Les traitements non médicamenteux, comme le yoga et le massage, peuvent souvent réduire ou même éliminer le besoin de médicaments. En voici quelques exemples, selon le type de douleur :

Mal de dos. Faites de l’activité physique. La marche est une bonne option. L’acupuncture, le massage, la physiothérapie et le yoga peuvent aussi réduire la douleur, tout comme les soins d’un chiropraticien.

Mal de tête. Diminuez votre consommation d’alcool et évitez les aliments qui provoquent vos maux de tête. L’activité physique, la méditation, la respiration profonde ainsi que d’autres formes de relaxation peuvent réduire le stress qui est à l’origine des maux de tête.

Arthrose. Pratiquez des activités physiques à faible impact comme la marche, le vélo et le yoga, qui peuvent soulager la douleur et la raideur. Évitez les activités à fort impact comme la course et le tennis, qui peuvent aggraver vos symptômes.

Fibromyalgie. Faites de l’activité physique régulièrement pour atténuer la douleur et avoir plus d’énergie. Le tai chi – une forme d’exercice aux mouvements lents et doux combinés à la respiration profonde – est une bonne option. La méditation peut aussi aider, tout comme la thérapie cognitivo-comportementale.