Partager sur Facebook Partager sur Twitter Télécharger la version (pdf)

La vérification du taux de vitamine D : Quand est-ce vraiment nécessaire ?

Bien des gens n’ont pas assez de vitamine D dans leur corps. Or, un taux faible de vitamine D accroît le risque de fractures osseuses et peut contribuer à l’apparition d’autres problèmes de santé.

Bien des gens n’ont pas assez de vitamine D dans leur corps. Or, un taux faible de vitamine D accroît le risque de fractures osseuses et peut contribuer à l’apparition d’autres problèmes de santé. C’est pourquoi, souvent, les médecins demandent un test sanguin pour mesurer le taux de vitamine D.

Bien des gens n’ont pas besoin de ce test. Voici pourquoi :

Habituellement, le test n’améliore pas le traitement.

Beaucoup de gens présentent de faibles taux de vitamine D, mais il est rare d’observer une carence sérieuse. Pour la plupart d’entre nous, la vérification du taux de vitamine D n’est pas nécessaire. Nous n’avons qu’à apporter quelques petits changements à nos habitudes pour en obtenir suffisamment, par exemple, en nous exposant un peu plus au soleil et en suivant les conseils énoncés à la page suivante.

Même si vous présentez des risques à l’égard d’autres maladies comme le diabète ou la maladie cardiaque, un test de vitamine D sera rarement utile. Les résultats du test risquent peu de modifier les conseils de votre médecin. Il est beaucoup plus important de changer quelques-unes de vos habitudes de vie. Commencez par cesser de fumer, visez un poids santé et faites de l’exercice. Aussi, comme la plupart des autres Canadiens, vous devriez essayer d’obtenir suffisamment de vitamine D en vous exposant un peu au soleil et en modifiant votre alimentation. Vous pouvez aussi aborder la question des suppléments avec votre médecin.

Des tests supplémentaires mènent à des traitements supplémentaires.

Les tests superflus mènent souvent à des traitements superflus, voire nocifs. Par exemple, prise en trop grande quantité, la vitamine D peut endommager les reins et d’autres organes.

Quand faut-il faire vérifier votre taux de vitamine D?

Parlez de vos risques de carence avec votre médecin. Voici quelques exemples de maladies pour lesquelles un test de vitamine D pourrait être indiqué :

Si votre médecin vous suggère de faire vérifier votre taux de vitamine D, informez-vous au sujet des risques. Si votre risque est élevé, n’hésitez pas à subir ce test. Si votre risque est faible, demandez si vous pouvez vous en abstenir. Vérifiez si vous pouvez faire augmenter votre taux de vitamine D en vous exposant au soleil et en modifiant votre alimentation ou en prenant des suppléments.

Si votre médecin a besoin de suivre l’évolution de vos taux de vitamine D, assurez-vous que le même type de test est utilisé chaque fois. Demandez à votre médecin quels tests sont les meilleurs.


Comment obtenir assez de vitamine D?

L’apport nutritionnel recommandé (ANR) quotidien est de 400 UI (10 mcg) chez les enfants de < 1 an, de 600 UI (15 mcg) chez les personnes de 1 à 70 ans et chez les femmes enceintes ou qui allaitent, et de 800 UI (20 mcg) chez les personnes de plus de 70 ans (http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/vitamin/vita-d-fra.php).

Exposez-vous au soleil. Les rayons ultraviolets du soleil créent de la vitamine D dans les cellules de la peau. Vous n’avez pas besoin d’être longtemps au soleil. Selon la surface de peau exposée et l’écran solaire utilisé, une marche de dix minutes au soleil du midi peut générer jusqu’à quinze fois la quantité de vitamine D dont vous avez besoin tous les jours. Votre organisme met en réserve une partie de la vitamine D excédentaire pour compenser durant les mois d’hiver qui sont plus sombres.

Consommez des aliments riches en vitamine D.

Prenez un petit déjeuner. Deux œufs, un verre de jus d’orange frais (non de concentré) et un bol de céréales avec du lait vous procurent environ 300 UI de vitamine D par jour.

Abordez la question des suppléments avec votre médecin. Si vous ne vous exposez pas beaucoup au soleil et que votre alimentation est faible en vitamine D, la prise d’un supplément pourrait vous convenir.

Ne prenez pas plus de 4000 UI de vitamine D par jour à moins d’avoir un avis contraire de votre médecin. Un excès de vitamine D peut être toxique et endommager les reins.