Partager sur Facebook Partager sur Twitter Télécharger la version (pdf)

La radiographie des poumons avant une chirurgie est-elle vraiment nécessaire?

Bien des gens subissent une radiographie pulmonaire avant une intervention chirurgicale. Mais si vous n’avez aucun signe ou symptôme de maladie cardiaque ou pulmonaire, vous pourriez y réfléchir à deux fois avant de subir une telle radiographie.

Beaucoup de personnes passent une radiographie des poumons avant une chirurgie ou une opération. C’est ce qu’on appelle la radiographie pulmonaire « préopératoire ». Le mot « préopératoire » veut dire avant l’opération ou la chirurgie.

Si vous avez une maladie du cœur ou des poumons, cet examen est utile. La radiographie peut détecter des problèmes médicaux, comme un gros cœur (cardiomégalie), une insuffisance cardiaque congestive ou du liquide autour des poumons. Votre médecin pourrait alors décider de retarder ou d’annuler votre chirurgie. Mais si vous n’avez pas de signes ou de symptômes de maladies du cœur ou des poumons, vous devriez y penser à deux fois avant d’avoir une radiographie des poumons. Voici pourquoi :

La radiographie des poumons est habituellement inutile.

On fait souvent passer cet examen pour s’assurer qu’une personne peut subir sa chirurgie en toute sécurité. Dans certains hôpitaux, on le fait passer à presque chaque patient.

Mais si vous n’avez pas de symptômes de maladie du cœur ou des poumons, et que votre risque est faible, la radiographie est probablement inutile. La radiographie ne révélera probablement pas de problème grave qui pourrait changer votre plan de traitement.

De plus, la radiographie n’aidera pas le chirurgien ou l’anesthésiologiste à gérer vos soins. La plupart du temps, un examen physique et une collecte détaillée des antécédents médicaux sont tout ce dont vous avez besoin.

La radiographie des poumons peut comporter des risques.

La radiographie des poumons utilise des radiations. L’exposition aux radiations peut avoir des effets cumulatifs. Il est donc préférable de les éviter quand on peut. De plus, la radiographie peut causer une fausse alarme, mener à d’autres tests et entraîner de l’anxiété. Ces nouveaux examens pourraient vous exposer à de nouveaux risques.

Quand la radiographie des poumons est-elle nécessaire avant une chirurgie?

Vous pourriez avoir besoin d’une radiographie des poumons avant une chirurgie ou avant d’être hospitalisé :


Comment se préparer à la chirurgie?

Rencontrez votre médecin ou l’équipe de soins de l’hôpital avant votre chirurgie. Votre médecin ou l’équipe de soins préopératoires de l’hôpital vous examinera et passera en revue vos antécédents médicaux. Apportez la liste de tous les médicaments, vitamines et produits naturels que vous prenez, y compris les instructions et la dose de chaque médicament. Si on vous demande de passer des radiographies ou d’autres examens, demandez pourquoi. Vous pouvez dire que vous ne voulez pas passer de tests inutiles.

Arrêtez de fumer, du moins avant la chirurgie. Plus tôt vous arrêterez, plus votre risque de complications diminuera. Il est très important de ne pas fumer le jour de votre chirurgie. Si vous avez besoin d’aide pour arrêter de fumer, parlez à votre médecin.

Parlez à votre médecin des résultats de votre analyse du sang. Si votre nombre de globules rouges est bas, demandez-lui si vous pouvez utiliser des traitements simples, comme prendre du fer, pour augmenter vos globules rouges avant la chirurgie. Vous réduirez le risque d’avoir besoin d’une transfusion de sang.

Vérifiez si vous devez arrêter les antidouleurs avant la chirurgie. Demandez aussi à votre médecin si vous devez arrêter l’aspirine ou tout autre médicament qui « éclaircit » le sang. Si vous avez besoin d’un antidouleur avant la chirurgie, utilisez de l’acétaminophène (Tylenol et marques génériques). Évitez les médicaments qui peuvent causer des saignements pendant la chirurgie comme l’ibuprofène (Advil, Motrin et marques génériques) et le naproxène sodique (Aleve et marques génériques).

Demandez de l’aide. Demandez à quelqu’un de vous amener à l’hôpital et de venir vous chercher ou de passer la nuit à l’hôpital avec vous. Informez-vous des soins infirmiers, de la physiothérapie et de la réadaptation dont vous aurez besoin après la chirurgie. Vérifiez où vous devez aller pour obtenir ces soins.

Préparez votre bagage et apportez :