Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Guides pratiques

Trousse à outils : Lorsque la psychose n’est pas le diagnostic

En 2013, 11 centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) albertains, adeptes de la première heure de la campagne Choisir avec soin, ont pu réduire de 50 % leur recours aux antipsychotiques. À la suite de ce succès, le projet AUA (Appropriate Use of Antipsychotics) a été présenté aux 170 CHSLD de l’Alberta (14 500 lits) en 2014-2015.

En date du 3e trimestre 2015-2016, 18,3 % des résidents de CHSLD en Alberta (indemnes de problèmes de santé mentale chroniques) utilisaient des antipsychotiques (16), ce qui surpasse l’objectif que s’était fixé l’Alberta, soit 20 % d’ici 2018. La moyenne nationale est d’environ 27 %.

Les familles sont enchantées de voir leurs êtres chers plus heureux, alertes, autonomes et capables de communiquer. Les équipes des CHSLD disent que les résidents sont plus sereins, plus actifs et plus faciles à soigner. Neuf résidences supervisées mettent actuellement les ressources à l’essai et plusieurs centres de soins aigus y participent.

La trousse à outils Lorsque la psychose n’est pas le diagnostic contient les ingrédients clés de leur approche.

Téléchargez la trousse d’outils
Retour à la page Perspectives