Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Guides pratiques

Trousse à outils : Le pré-op, pas toujours nécessaire

La clinique d’évaluation préopératoire (CEP) de l’Hôpital Général de North York (NYGH) voyait environ 40 patients par jour et plus de 900 patients par année. La plupart de ces patients se présentaient pour une chirurgie à risque faible à modéré et étaient considérés comme des patients à risque faible à modéré. Une vérification interne a révélé que bon nombre de ces évaluations et examens préchirurgicaux étaient médicalement superflus parce qu’ils ne fournissaient pas de renseignements pertinents susceptibles de modifier les soins ou les résultats périopératoires chez les patients par la suite. En fait, bon nombre de ces visites et de ces tests à la CEP contribueraient à l’inefficience et au coût du système de santé, causeraient du tort aux patients en raison des interventions et des suivis médicaux et occasionneraient des pertes de temps pour les patients et un coût d’opportunité. Une équipe multidisciplinaire a donc été formée afin de réévaluer les priorités médicales de la CEP et créer un système pour fournir des soins individualisés et éviter les évaluations et examens préopératoires médicalement superflus. La CEP du NYGH a ainsi pu réduire de 30 à 40 % les évaluations et examens préopératoires, sans conséquences négatives documentées ou perçues sur les soins aux patients.
Les coauteurs de cette trousse sont le Dr Aaron Mocon, la Dre Donna McRitchie et Aliya Tharani, principaux intervenants du projet au NYGH.

La trousse à outils Le pré-op, pas toujours nécessaire contient les ingrédients clés de son approche.

Téléchargez la trousse d’outils
Retour à la page Perspectives