Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Actualités

Les somnifères ne sont pas indiqués pour les personnes âgées, selon Choisir avec soin

Le peu de sommeil additionnel que l’usage de somnifères apporte aux Canadiens âgés ne justifie pas le risque d’effets secondaires mortels.

Le peu de sommeil additionnel que l’usage de somnifères apporte aux Canadiens âgés ne justifie pas le risque d’effets secondaires mortels — et les médecins comme les patients devraient bien réfléchir à la question, a dit aujourd’hui la Dre Wendy Levinson, présidente de Choisir avec soin.

« Près d’un tiers des personnes âgées prennent des somnifères malgré les risques propres à ce groupe d’âge, a dit la Dre Levinson. Il existe de meilleurs moyens, plus sûrs, pour améliorer le sommeil ou réduire l’angoisse. »

Les somnifères agissent sur le cerveau et la moelle épinière comme des agents sédatifs hypnotiques ou des tranquillisants. Les effets secondaires chez les personnes âgées vont de la somnolence le lendemain à la constipation, en passant par de la difficulté à uriner. Ils peuvent également doubler le risque de chute et de fracture de la hanche, problèmes courants chez les personnes âgées.

« La publicité peut promettre un long et profond sommeil, mais des études démontrent que les gens qui prennent des somnifères dorment seulement un peu plus longtemps et un peu mieux que ceux qui n’en prennent pas, a dit la Dre Levinson. Les personnes âgées et leurs médecins devraient sérieusement envisager des traitements non médicamenteux, tout comme ils devraient discuter ouvertement des examens et des traitements inutiles. »

Les traitements non médicamenteux qui devraient être envisagés sont très variés, par exemple faire de l’exercice régulièrement et éviter de boire du café après 15 heures, voire plus tôt dans certains cas.

La Dre Levinson a tenu ces propos lorsqu’elle a annoncé que 12 autres sociétés de spécialité médicale et six nouveaux partenaires communautaires se sont joints à la deuxième vague de la Campagne Choisir avec soin. Les nouveaux partenaires portent le nombre de sociétés de spécialité médicale et de partenaires communautaires qui participent à la campagne à 21 et 6, respectivement.

Retour à la page Perspectives