Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Profils

Choisir avec soin à Trillium Health Partners

Découvrez comment Trillium Health Partners à Misssissauga, en Ontario, réduit le nombre de tests et de traitements inutiles

Trillium Health Partners (THP) est une organisation hospitalière qui regroupe les hôpitaux de Mississauga et de Credit Valley ainsi que le Centre de santé Queensway. L’Hôpital de Mississauga héberge le plus grand centre d’urgence ouvert 24 heures sur 24, de même que la plus imposante concentration de soins d’urgence au Canada – ce qui signifie que de petits changements dans les ensembles de modèles d’ordonnances aux services des urgences, et dans d’autres services, ont de grandes répercussions sur l’utilisation des laboratoires de l’organisation.

En 2011, le Dr Kun-Young Sohn s’est joint à THP en tant que biochimiste clinique et il se rappelle avoir eu du mal à croire que les gens utilisaient encore la CK totale alors qu’un marqueur encore plus spécifique – la CK-MB – commençait à disparaître de la pratique courante. Même après l’introduction de la troponine en tant que marqueur plus spécifique des lésions myocardiques, la CK totale est encore incluse aujourd’hui dans beaucoup de profils d’analyses de laboratoire et d’ensembles de modèles d’ordonnances cliniques des hôpitaux. Au moment d’entreprendre ce projet, le Dr Sohn avait découvert que plusieurs laboratoires d’hôpitaux communautaires de la grande région de Toronto tentaient d’obtenir un meilleur contrôle de l’utilisation de la CK totale et il a décidé de changer cette situation dans les sites THP.

Avant la mise en œuvre de cette initiative par le Dr Sohn, plus de 60 000 dosages combinés de la CK totale et de la troponine étaient effectués chaque année dans les deux sites. Il a d’abord consulté les services cliniques concernés, comme les services des urgences et de la cardiologie du programme de médecine interne, sur la façon de rectifier ces modes de prescription. Les experts cliniques en sont venus à un consensus et ils ont donné leur appui à l’envoi d’une note de service informative provenant du programme de médecine de laboratoire pour enjoindre tous les programmes hospitaliers de demander uniquement le dosage de la troponine comme biomarqueur cardiaque, et non pas la troponine et la CK totale ensemble. Après l’envoi de cette note, l’indice d’analyses CK totale/troponine est resté la même au site A, mais a diminué d’environ 40 % au site B. En réalisant que les mesures informatives seules ne suffiraient pas à changer les comportements dans les deux sites hospitaliers, le Dr Sohn, avec l’aide de la Gestion et de la Direction des services de laboratoire de THP, a décidé de se tourner vers une intervention basée sur les systèmes et de modifier les ensembles de modèles d’ordonnance et les profils d’analyses de laboratoire des hôpitaux.

Le Dr Sohn note qu’il n’est pas si facile de modifier les habitudes de prescription des médecins. Il faut des années pour intégrer les nouvelles données probantes dans la pratique. Et les données probantes étaient suffisamment solides en ce qui concerne ce test en particulier pour que nous décidions d’aider les médecins à changer leur éventail d’analyses. Après l’élimination de la CK totale des ensembles de modèles d’ordonnance et des profils d’analyses, l’indice a considérablement chuté à 6 dosages de la CK totale demandés au site A et à 12 au site B pour chaque tranche de 100 dosages de la troponine.

Les résultats que THP a enregistrés signifient que même si les notes de service sont utiles pour ouvrir un dialogue sur les pratiques fondées sur des données probantes, des interventions plus musclées, comme les modifications des profils d’analyses de laboratoire et des ensembles de modèles d’ordonnances cliniques, peuvent donner des résultats significatifs et plus durables.

Retour à la page Perspectives