Partager sur Facebook Partager sur Twitter Télécharger la version (pdf)

La tomodensitométrie pour détecter les caillots de sang au poumon : Quand est-ce nécessaire?

Une embolie pulmonaire est un caillot de sang qui a voyagé des veines profondes des jambes ou du bassin et qui provoque le blocage d’une des artères des poumons, empêchant le sang de circuler. L

Une embolie pulmonaire est un caillot de sang qui a voyagé des veines profondes des jambes ou du bassin et qui provoque le blocage d’une des artères des poumons, empêchant le sang de circuler. L’embolie pulmonaire peut mettre la vie en danger si elle n’est pas diagnostiquée et traitée. Heureusement, les médecins ont accès à plusieurs bons moyens pour confirmer les embolies.
L’angiographie pulmonaire par tomodensitométrie est un test courant utilisé pour diagnostiquer l’embolie pulmonaire. Mais ce test n’est pas toujours nécessaire. Voici pourquoi :

Les tomodensitométries comportent des risques.
La tomodensitométrie utilise des rayons X pour obtenir une image des os, des organes et des tissus mous. Ce test vous expose à des doses élevées de radiation qui peuvent augmenter le risque de développer un cancer au cours de votre vie. Les tomodensitométries pour détecter des caillots de sang utilisent aussi un produit de contraste (contraste iodé) qui peut causer des dommages aux reins ou une réaction allergique.

C’est pourquoi, si votre risque d’embolie pulmonaire est faible, les risques potentiels du test peuvent être plus grands que les avantages. Votre médecin fera ce test seulement si c’est nécessaire. De plus, il existe d’autres tests qu’on peut utiliser pour détecter une embolie, tels qu’une scintigraphie pulmonaire de ventilation/perfusion.

Que font les médecins pour décider si la tomodensitométrie est nécessaire?
Les médecins utilisent des règles, basées sur les recherches médicales qui ont été faites sur des patients comme vous, pour identifier le risque d’embolie pulmonaire et décider quels patients devraient passer d’autres tests. Voici les tests recommandés si votre médecin pense que vous pourriez avoir une embolie pulmonaire :

Que faire après mon rendez-vous avec le médecin?
Vous pouvez continuer vos activités normales, sans trop en faire. Vous pouvez utiliser les médicaments prescrits tout en suivant les instructions de votre médecin. Surveillez vos symptômes pendant quelques jours. S’ils persistent ou changent, vous devriez le signaler à votre médecin de famille.

Retournez au service des urgences pour être évalué de nouveau si vos symptômes empirent; si vous devenez plus essoufflé; avez une douleur à la poitrine; vous évanouissez; crachez du sang ou si vous vous sentez très mal. Vous pourriez devoir passer d’autres examens si vos symptômes empirent.

Remerciements : Cette feuille d’information pour les patients a été préparée en collaboration avec Consumer Reports, la campagne Choosing Wisely Alberta et le réseau clinique stratégique sur les services d’urgence des services de santé de l’Alberta.