Utilisation judicieuse des antibiotiques

Beaucoup d’adultes âgés reçoivent des antibiotiques pour des infections urinaires (UI), même s’ils n’en présentent aucun symptôme. Cela peut occasionner des effets indésirables et entraîner de graves complications.

Pour aider à réduire l’utilisation inappropriée des antibiotiques contre des bactéries qui ne causent pas de symptômes, la campagne Utilisation judicieuse des antibiotiques lance de nouveaux énoncés de changements de pratiques, ainsi que des ressources pour les équipes interprofessionnelles des établissements de soins de longue durée. Les ressources et les outils seront disponibles à l’automne 2019.

Recommandations pour les prescripteurs en soins de longue durée

Ne prescrivez pas d’antibiotiques pour une bactériurie asymptomatique sauf aux femmes enceintes. | Médecine d’hôpital #2

Ne traitez pas la toux chez l’adulte au moyen d’antibiotiques même si elle dure depuis plus d’une semaine, à moins de soupçonner une pneumonie bactérienne (la durée moyenne d’une toux d’origine virale est de 18 jours). | Médecine respiratoire #4

N’utilisez pas d’antimicrobiens pour traiter la bactériurie chez les personnes âgées à moins d’être en présence de symptômes particuliers d’infection urinaire. | Gériatrie #1

Éviter de prescrire d’emblée des formes intraveineuses d’antibiotiques hautement biodisponibles à des patients qui peuvent prendre et absorber sans problème des médicaments par voie orale. | Infectiologie #1

Éviter de prescrire des antibiotiques de deuxième intention aux patients qui signalent des réactions bénignes à la pénicilline lorsque les bêtalactamines sont le traitement de première intention recommandé. | Infectiologie #2

Ne pas recommander d’antimicrobiens pour traiter la bactériurie chez les personnes âgées à moins d’être en présence de symptômes indicateurs d’infection urinaire. | Soins infirmiers #8

Éviter de prescrire un agent antimicrobien pour traiter une bactériurie chez l’homme âgé. | Urologie #4

Ne traitez pas les infections des voies urinaires asymptomatiques des patients cathétérisés. | Médecine physique et de réadaptation #1

Guide d’information pour les patients

Vous pourriez également être intéressé par :